image1

Back to the eighties ! La G-SHOCK, vous connaissez ? Bien sur, tout le monde connaît J. Cette montre iconique a fait briller les yeux des premiers afficionados qui se sont émerveillés devant son look futuriste, ses fonctions innombrables (dont certaines ne serviraient probablement jamais – mais la n’est pas la question) mais aussi et surtout de son indestructibilité. Car c’est ça, l’ADN d’une G-SHOCK.

Tout remonte en 1981, lorsque Kikuo Ibe, ingénieur en recherche et développement au sein de la division montres de Casio à Tokyo, se lance un défi : fabriquer la première montre véritablement capable de résister à tout : la G-SHOCK, pour Gravitational SHOCK. Et le cahier des charges qu’il s’impose est sévère : la montre doit être capable de résister à une chute de 10 mètres, à une pression de 10 bars (correspondant à une profondeur de 100m sous l’eau), et de tenir 10 ans avec la même pile. Rien que ça. 200 prototypes subissent alors les pires traitements (dont celui d’être jeté du haut du building tokyoïte…) pour donner naissance, en 1983, au premier modèle de la gamme : la DW5000.

Il suffit de regarder cette vidéo sur Youtube pour comprendre que ces montres ne vous laisseront jamais tomber : https://www.youtube.com/watch?v=S9NteZVhzKk

La G-SHOCK c’est avant tout une philosophie : une montre avec laquelle on peut faire n’importe quoi, n’importe où. La montre ultime en quelque sorte ! Oubliés les risques de casse ou de rayures, oubliée la montre laissée au bord de la plage pour aller se baigner, elle encaisse tout, sans se plaindre, sans vous lâcher. Pas étonnant qu’elle se retrouve d’ailleurs au poignet d’amateurs de belle horlogerie, qui l’espace de quelques heures (souvent sportives ou dangereuses) se sentent libérés du risque d’abimer leur précieux garde temps, parfois de manière irréversible. Une certaine tranquillité de l’esprit pour celui qui ne peut déshabiller son poignet. Mais depuis sa création la G-SHOCK a également conquis le cœur des fashionistas (avec la Baby-G) et autres early adopters, voyant en elle un accessoire que l’on peut assortir à sa tenue du jour, tant la diversité de couleurs et des formes est grande. Avec aujourd’hui plus de 30 ans d’existence, elle séduit désormais les amateurs de vintage (et les nostalgiques), cherchant les premières séries ou se ruant sur les rééditions, dont les capacités ont bien évolué par rapport aux modèles originaux.

image5

Instrument d’une grande technicité de base, les ingénieurs de Casio n’ont eu de cesse que de repousser les limites de leur concept. Cette gamme à part et unique dans l’horlogerie est capable de résister à des températures extrêmes au delà de la résistance de l’Homme, aux forces centrifuges et à des pressions très élevées. Radiopilotées, elles s’adaptent automatiquement aux changements de fuseaux horaires ou d’heures, tandis que les modèles bluetooth s’associent à votre smartphone pour encore plus de capacités.

image6

Vient enfin la gamme Premium, dont les modèles MR-G et MT-G sont les porte-drapeaux. Ces modèles sont l’aboutissement du savoir faire de Casio, et incarnent véritablement la culture japonaise, en quête perpétuelle de précision et de perfection.

Il faut savoir qu’à l’instar de la Suisse, le Japon à une très longue tradition horlogère, avec une approche cependant différente puisqu’elle vise à offrir le meilleur de la technologie, de la qualité, au prix le plus juste.

Produites dans la manufacture de Yamagata au nord du pays, ces modèles s’habillent de matériaux high tech tels que le carbone et le titane. Elles sont dotées de fonctions à faire pâlir les montre mécaniques : boitier indestructible, mise à l’heure automatique via un système hybride de réception de signaux GPS et de signaux de radio-pilotage, correction automatique des aiguilles pour que vous n’ayez plus jamais à régler votre montre, où que vous soyez dans le monde, mode avion, ou encore fonctionnement à l’énergie solaire pour une autonomie sans limites ! La parfaite « tool watch » de l’homme moderne en somme.

image7

Amateurs de belles montres, vous ne souhaitez pas prendre de risque avec votre montre de luxe ? La G-SHOCK prendra le relai pour tous les moments plus délicats. La belle et la bête, deux philosophies parfaitement complémentaires ! Et on aime ça à Chronollection.

Pour en savoir plus : http://www.g-shock.eu/fr/montres/premium/mrg

AUCUN COMMENTAIRE